Même si le métier de sophrologue n’est pas réglementé, le titre RNCP (Répertoire national de la certification professionnelle) apporte une distinction supplémentaire au professionnel. Pour un tiers (clients, médecins, prescripteurs, …), il est une garantie que le sophrologue a suivi un processus pédagogique qui lui confère un certain niveau de qualification (niveau III France et 5 Europe).