Le Décret n° 2021-296 du 19 mars 2021 modifiant le décret n° 2020-1310 du 29 octobre 2020 prescrivant les mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie de covid-19 dans le cadre de l’état d’urgence sanitaire a généré pas mal d’interrogations quant à l’exercice des Sophrologues confinés pour les 4 prochaines semaines.

Nous avons pris contact ce jour avec le ministère du travail afin d’obtenir plus d’informations concernant les droits des sophrologues.

Selon eux, après examen du texte, et prise en compte des positionnements passés des préfectures lors du précédent confinement, il en ressort que les Sophrologues n’exerçant pas dans un commerce concerné par une obligation de fermeture pourraient maintenir leur activité entre 6h et 19h.

En outre, l’attestation de déplacement n’étant plus nécessaire pour des déplacements dans un rayon de 10 km autour de chez eux, vos clients seraient autorisés à venir vous rencontrer.

Un point de flou existe toujours concernant les clients habitants à plus de 10 km et les rendez-vous après 19h.

En effet, la position du gouvernement était claire, l’autorisation de « déplacement pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé » ne concernait que les professionnels de santé dont nous ne faisons malheureusement pas partie.

En conclusion, il n’existe, pour le moment aucun texte clair sur le droit d’exercer ou non des sophrologues.

Il en revient donc de la responsabilité de CHACUN de se rapprocher de sa préfecture pour obtenir plus de précisions. Vous pouvez adresser un mail à [email protected](le nom de votre département).gouv.fr

La Chambre va, quant à elle, tenter d’obtenir de nouvelles précisions auprès des préfectures concernées. Nous reviendrons vers vous dès que nous en saurons plus.

La Chambre reste à vos côtés et soutient tous les Sophrologues de France.