Mise en demeure des Pages Jaunes

La Chambre Syndicale de la Sophrologie a décidé d’envoyer une mise en demeure au Président Directeur Général des Pages Jaunes pour faire cesser le traitement discriminatoire de la sophrologie et des sophrologues dans les annuaires papiers et internet de la marque.

En effet, dans ces annuaires, la rubrique « sophrologie » est suivie de la mention « pratiques hors d’un cadre réglementé ».
Or même si ces termes ne sont pas préjudiciables en soi puisque la pratique de la sophrologie est non réglementée, cette mention stigmatise la sophrologie et les sophrologues puisque d’autres professions non réglementées ne subissent pas cette même mention comme : « Coaching », « Conseils en organisation, gestion management » mais aussi « Voyant », « Cartomancie »,….

La Chambre demande donc que la sophrologie soit traitée équitablement, soit en supprimant cette mention ou bien en l’ajoutant à toutes les professions non réglementées que comptent ces annuaires.

Bien que deux rencontres aient pourtant eu lieu avec des responsables des Pages Jaunes, en juillet 2014 et janvier 2015, notre demande est restée sans suite.

La Chambre se réserve le droit de mener un action judiciaire si ce préjudice venait à perdurer.

 

 

Par |2017-10-26T17:14:46+00:0013 mars 2015|Défendre|Commentaires fermés sur Mise en demeure des Pages Jaunes

À propos de l'auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus, cliquez ici. Ok