Le 04/02/2021, le couvre-feu a été étendu aux sophrologues, leur interdisant de recevoir en consultation après 18h00 pour réduire la propagation du virus.

Ces derniers jours, les restrictions s’accentuent, le stress également. Il est nécessaire de libérer les sophrologues du couvre-feu.

En outre, l’effet des séances de Sophrologie n’est pas à négliger. En cette période, la Sophrologie a toute sa place et mérite d’être accessible à tous. Pensons notamment au personnel soignant, durement touché par cette crise. Ayant des horaires irréguliers, il est encore plus compliqué pour eux d’avoir accès à ces consultations.

C’est pourquoi, la Chambre a officiellement formulé une demande écrite auprès de Monsieur Castex, le Premier ministre, afin de rendre les consultations des sophrologues accessibles après 18h00.

Pour lire le courrier officiel.