Faut-il être « réceptif » pour que la sophrologie fonctionne ?

Il est en tout cas primordial d’être volontaire pour réaliser des séances de sophrologie. En réalité, c’est avec la pratique, et parfois après 2 ou 3 séances, qu’il sera possible de percevoir les bénéfices apportés par la méthode.

Par |2017-10-12T16:31:14+00:0012 octobre 2017|Commentaires fermés sur Faut-il être « réceptif » pour que la sophrologie fonctionne ?

À propos de l'auteur :

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts et réaliser des statistiques de visite. Pour en savoir plus, cliquez ici. Ok