Devenir sophrologue : comment se passe la reconversion professionnelle ?

Vous êtes nombreux à nous questionner sur la démarche de reconversion professionnelle pour devenir sophrologue. Car se réorienter peut paraître fastidieux à première vue. Pourtant, selon un sondage, la majorité des adultes qui ont passé le cap vivent plutôt cette expérience comme un nouveau départ et se sentent ensuite plus épanouis professionnellement. Si vous envisagez de devenir sophrologue, voici ce que vous aurez sans doute l’occasion de vivre.

Concilier sa vie professionnelle et personnelle, devenir indépendant en créant son entreprise, avoir une profession qui a du sens. Ces sources de motivation vous les connaissez peut-être, car elles font partie des facteurs importants de reconversion professionnelle. Ce phénomène touche plus d’un Français sur deux et aujourd’hui, les actifs n’hésitent plus à repenser leur travail et à se former pour réaliser leur projet. La bonne nouvelle, c’est que cette expérience est vécue de façon positive par la majorité des adultes reconvertis.

Concilier travail et satisfaction

Choisir un métier qui correspond à vos nouvelles aspirations professionnelles est peut-être à l’ordre du jour. Sachez en tout cas que la démarche est vécue comme un nouveau départ par 71% des adultes qui ont réalisé leur reconversion, au-delà même des aspects professionnels (sondage Ipsos). Ils sont par ailleurs 64% à se sentir plus épanouis professionnellement et 56 % estiment avoir accès à de meilleures conditions de travail depuis ce changement. Des chiffres très encourageant pour les sophrologues en devenir.

Ces transitions qui poussent à se reconvertir

Ce sondage révèle que plus de la moitié des adultes reconvertis professionnellement l’ont fait de façon volontaire, 24% ont choisi de rebondir suite à une perte d’emploi tandis que 16% ont choisi de répondre à des problématiques familiales ou géographiques.  De transitions de vie importantes qui invitent à se réinventer dans son travail, quitte à changer radicalement de secteur d’activité.

Sophrologue : choisir un métier en plein essor

Vous l’aurez sans doute déjà constaté : les métiers du bien-être ont le vent en poupe. Et ce n’est pas un hasard si les adultes en reconversion se dirigent vers ces professions. C’est en étant parfois eux-même confrontés au stress professionnel, qu’ils choisissent naturellement de s’orienter vers un travail qui fait sens. Certains sophrologues iront même jusqu’à franchir les portes des entreprises pour contribuer à la prévention des risques psychosociaux. D’autres, choisiront de se spécialiser en enfance pour intervenir dans les écoles, auprès personnes âgées dans les maisons de retraite, ou encore auprès des malades du cancer dans les hôpitaux.

Et ces projets professionnels ont toutes les possibilités de se développer dans un marché du bien-être en plein essor. Comme pour de nombreux métiers, la réussite de sa reconversion professionnelle ne sera rendue possible qu’à la condition d’une bonne formation professionnelle, d’un investissement personnel à la hauteur et d’aptitudes naturelles pour ce métier d’accompagnement. Une occasion pour vous peut-être de vous réinventer professionnellement tout en multipliant les chances de vous épanouir dans votre nouveau métier.

La Chambre Syndicale de la Sophrologie reste présente à vos côtés pour vous représenter lorsque vous serez sophrologue.