Catherine Aliotta, Présidente de la Chambre Syndicale de la Sophrologie, et Maître Gilles-Robert Lopez, Président de la CNPM, ont signé un partenariat le 20 décembre 2018 dans le but de proposer aux sophrologues, membres de la Chambre, un service exclusif de médiation de la consommation. Un avantage qui leur permet de répondre à leur obligation professionnelle.

Être en règle en tant que sophrologue

Depuis le 1er juillet 2016, les professionnels ont l’obligation de proposer gratuitement à leur client un service de médiation de la consommation, en cas de litige.

L’article L.612-1 du code de la consommation dit à ce propos : « Tout consommateur a le droit de recourir gratuitement à un médiateur de la consommation en vue de la résolution amiable du litige qui l’oppose à un professionnel. À cet effet, le professionnel garantit au consommateur le recours effectif à un dispositif de médiation de la consommation ».

En tant que prestataire de service, le sophrologue est donc, lui aussi, soumis à cette loi surtout que conformément à l’article L641-1 du code de la consommation, tout manquement à ces obligations d’information est passible d’une amende administrative dont le montant ne peut excéder 3 000 euros pour une personne physique et 15 000 euros pour une personne morale.

Une médiation adaptée à l’activité du sophrologue

Pour permettre à ses membres de disposer d’un service de médiation adapté à leur activité, la Chambre a donc signé un partenariat avec la Chambre Nationale des Praticiens de la Médiations (CNPM).

La CNPM est une entité agréée et entièrement consacrée au règlement des litiges à la consommation. Les médiateurs qu’elle désigne lors d’un différent entre le professionnel et son client sont sélectionnés sur la base de leurs compétences.

Ainsi, les sophrologues ont la garantie de proposer à leur client une médiation adaptée à la problématique rencontrée.

Pour toutes ses prestations « bien-être »

Cet avantage, dont bénéficie le sophrologue, s’étend à toutes les autres prestations de bien-être qu’il réalise (coaching, hypnose, réflexologie, …). En effet, toutes ces activités sont couvertes par le service de médiation sélectionné par la Chambre.

Un tarif exclusif pour les membres

La Chambre a négocié auprès de son partenaire un tarif avantageux, défiant toute concurrence. Pour seulement 8€ par an, les sophrologues bénéficient d’un service qui leur permet de répondre pleinement à leur obligation légale.

Pour bénéficier de ce tarif avantageux, les sophrologues devront, notamment, disposer d’un numéro de Siret et être membre de la Chambre Syndicale de la Sophrologie (voir les conditions d’adhésion).

Service de Médiation de la consommation pour sophrologues

Pour aider les sophrologues à répondre à leur obligation légale en matière de médiation de la consommation, la Chambre Syndicale de la Sophrologie a mis en place un partenariat avec la Chambre Nationale des Praticiens de la Médiation (CNPM).

meilleurs syndicat sophrologue